Créer un site internet

3 ème Etape (Vendredi 18 Janvier 2013)

 

ES11-Saint-Jean-en-Royans – La Cime du Mas (33,19 km)

à partir de 09h08 (Vendredi 18 Janvier 2013)

 

 

Profil de la spéciale


Cette spéciale est divisée en deux parties : après un départ sur une route large et logiquement sèche, la spéciale se transforme avec une météo qui peut tout changer en fonction de l’altitude (départ à 300m pour terminer à plus de 100m).

La fin s’annonce très rapide avec une portion de la spéciale du Cimetière de Vassieux (disputée en 2012) mais dans l’autre sens jusqu’à la Cime du Mas.


Conditions


Mouillé sur 8km, puis verglas/neige et ensuite neige damée jusque l’arrivée. Des risques de brouillard à partir du 9e kilomètre.


Faits marquants


Tous les équipages sont forcément repartis avec des pneus cloutés pour cette unique spéciale de la matinée avant de rejoindre le regroupement et l’assistance à Valence. Michelin a précisé que la majorité des équipages avaient choisi des pneus usés.

Auteur d’un tête-à-queue, Dani Sordo ne lâche pourtant que huit secondes face à Evgeny Novikov. L’espagnol reste ainsi accroché à sa troisième place face au russe.

Devant, les deux Sébastien ont assuré et signent pourtant le doublé.

A la cinquième place, Mikko Hirvonen n’est toujours pas dans le coup alors que Jari-Matti Latvala signe enfin un bon chrono et revient sur le pilote Citroën.

Très belle performance de Mads Ostberg qui découvre pourtant ce Monte-Carlo et gagne une position au profit de Bryan Bouffier sorti mais aidé pr les spectateurs. Le norvégien pourra longtemps regretter sa pénalité de mercredi soir.

Deux spéciales sont au programme cette après-midi et il faudra encore monter des pneus clous car le verglas sera très présent dans l’ES12 avant de retrouver plus de neige dans l’ES13.

Malgré un problème hydraulique sur sa DS3 (bloquée en 3e), Mathieu Maurage conserve largement la tête des 2 roues motrices avec quasiment deux minutes d’avance sur Sébastien Chardonnet, leader du WRC-3.

Dans la catégorie WRC-2, Sepp Wiegand estt toujours le leader avec plus de quatre minutes d’avance sur Armin Kremer.



Réactions des pilotes


Loeb : « C’est sûr, c’est une superbe spéciale, la plus belle depuis le début. Il y avait des murs de neige au milieu, la route était large, c’était sympa. Je n’ai pas pris de risques dans cette spéciale. J’ai été très prudent dans la spéciale, peut-être que nous allons perdre du temps. »


Ogier : « Ce n’était pas facile. C’est le premier Monte-Carlo en WRC pour moi et je préfère assurer. Je n’ai pris aucun risque. La spéciale est magnifique, tout blanc, très large. Un peu de balayage, mais c’était superbe. »


Sordo : « J’ai fait un tête-à-queue au milieu de la sépciale en tapant un mur de neige, j’ai perdu peut-être 15 secondes. »


Novikov : « Je veux me battre, c’est sûr. Il y a encore deux spéciales aujourd’hui, nous allons voir ce qu’il se passe. »


Hirvonen : « Beaucoup de moments chauds dans la spéciale, c’était très glissant. J’ai besoin d’attaquer plus. »


Latvala : « Pour être honnête, je suis content de la voiture, mais je n’avais pas fait cette spéciale depuis cinq ans peut-être. Le temps est meilleur que je ne pensais. »


Hänninen : « J’aurais dû être plus propre, j’ai trop attaqué et j’ai perdu la trajectoire. Avec cette voiture, ça doit être possible de faire mieux. »


Bouffier : « Je suis sorti dans cette spéciale, je me suis bloqué. Les spectateurs sont venus nous aider. On perd pas mal de temps mais c’est comme ça. »


Ostberg : « C’est assez bien, spécialement sur la première partie asphalte. Je suis toujours en amélioration sur l’asphalte avec les pneus clous. »


Maurage : « Nous avons pris beaucoup de plaisir mais nous avons un problème hydraulique. Nous sommes bloqués en 3e, j’éspère que nous ne perdons pas trop de temps. »

( Classement ) ES11-Saint-Jean-en-Royans – La Cime du Mas

 

 

ES12-St-Nazaire le Désert – La Motte Chalançon (22,11 km)

à partir de 13h31 (Vendredi 18 Janvier 2013)

 

 

Profil de la spéciale


Après 20 ans d’absence, cette spéciale est de retour au Monte-Carlo. Le risque de neige est assez faible sur cette départementale. Spéciale très polyvalente avec du sinueux et de belles cordes mais aussi des portions très rapides et du bosselé.


Conditions


Départ mitigé avec quelques plaques de verglas et un peu de neige par intermittence. Sur la fin, le verglas est plus intense et la descente est très piégeuse. Il faudra sacrifier le chrono pour éviter les erreurs..


Faits marquants


Citroën et Volkswagen ont choisi de partir avec 4 cloutés et 2 slicks (montés à l’inverse en partant de Valence), Bouffier avec 6 cloutés, Novikov/Ostberg 4 cloutés et 2 neige alors que Hänninen a pris 4 neiges et 2 cloutés.

Profitant de pneus plus adaptés pour cette spéciale, Novikov passe à la troisième place devant Sordo pour 8s6 mais l’espagnol devrait être avantagé dans la prochaine…

Devant, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont choisi exactement les mêmes pneus et réalisent logiquement un temps très proche.

Premier scratch du rallye pour Mads Ostberg qui devra faire fort pour revenir sur Hänninen septième.

En WRC-2, Sepp Wiegand mène toujours mais le pilote Skoda a connu des problèmes de batterie sur le routier.

En deux roues motrices, c’est Sébastien Chardonnet qui signe le scratch et reprend 23s à Mathieu Maurage, toujours leader.

Coup d’oeil également dans la classe R2 où Baud se bat face au jeune Panciatici qui réalise son troisième rallye de sa carrière.



Réactions des pilotes


Loeb (2 cloutés à l’avant, 2 tendres à l’arrière) : « Celle-ci était très compliqué, ce n’était pas sympa de piloter. Nous n’avions pas deux roues sur la même surface c’était horrible, c’est vraiment très difficile. Je n’ai pas attaqué, je voulais simplement finir. »


Ogier (2 cloutés à l’avant, 2 tendres à l’arrière) : « Je pense que ce sera de pire en pire pour les autres car il y aura plus de neige avec les cordes. C’était assez difficile. »


Sordo (2 cloutés à l’avant, 2 tendres à l’arrière) : « Le setup de la voiture était horrible. Les conditions sont vraiment compliquées. Au début, j’étais proche d’un tête-à-queue et après je n’ai pas bien conduit. »


Novikov (2 cloutés à l’avant, 2 neiges à l’arrière) : « C’était vraiment très difficile, glissant, étroit, mais amusant quand même. »


Hirvonen : « Très difficile sur l’ensemble de la spéciale, mais je suis content de mon temps. Novikov était très rapide, ce n’est pas encore terminé. »


Latvala (4 cloutés) : « C’est assez étrange, Mikko Hirvonen a été très rapide. Je pensais avoir bien conduit, mais maintenant je vois que ce n’était pas bien. »


Bouffier (4 cloutés) : « La spéciale s’est bien passée, mais nous avons un problème d’embrayage. Nous allons essayer de réparer avec Xavier sur le routier. »


Hänninen : « Conditions compliquées, nous ne perdons pas trop de temps, nous n’avons pas de nouveaux clous. Nous restons avec les clous. »


Ostberg : (4 cloutés) : C’était très boueux, j’ai eu un moment chaud. La voiture marche très bien. »


Chardonnet : « La spéciale était très glissante et a beaucoup évolué par rapport aux indications des ouvreurs. »

(Classement) ES12-St-Nazaire le Désert – La Motte Chalançon

 

 

ES13-Sisteron – Thoard (36,70 km) à partir de 15h29

(Vendredi 18 Janvier 2013)

 

 

Profil de la spéciale


Cette spéciale fait partie des monuments du Monte-Carlo et n’a pas été emprunté depuis 2002. Le choix de pneus pourrait être délicat puisqu’il faudra rouler avec le même choix que dans l’ES12.

Le départ s’effectue sur le tracé d’une course de côté avec plusieurs épingles. Arrivé sur le plateau, la spéciale devient très rapide avant la descente sur Authon. Ensuite, le col de Fontbelle pourrait créer quelques surprises si la neige et/ou le verglas sont là.


Conditions


Spéciale quasiment sèche hormis les 4 kilomètres de neige dans le Col de Fontbelle avec une température positive sur la majorité du chrono. Les pneus cloutés devraient souffrir sur l’asphalte abrasif alors que les slicks seront un désastre dans le col.


Faits marquants


Malgré un choix de pneus différent par rapport aux Citroën et aux Volkswagen, Evgeny Novikov signe un temps honorable et conserve sa troisième place face à Dani Sordo pour seulement 1s7.

Le russe n’a finalement perdu que sept secondes sur l’espagnol et a bien profité des quatre kilomètres de neige pour limiter les dégâts.

A la cinquième place ça bouge avec Jari-Matti Latvala qui dépasse un Mikko Hirvonen très décevant. Le finlandais de chez Citroën pointe désormais à plus de quatre minutes de Sébastien Loeb…Le français a d’ailleurs signé un nouveau scratch dans cette spéciale.

En deux roues motrices, c’est Mathieu Maurage qui reste leader et conserve plus d’une minute d’avance sur Sébastien Chardonnet.

Dans la classe R2, Lionel Baud est toujours le leader et mène devant Nelson Panciatici.



Réactions des pilotes


Loeb : « Le choix de pneus n’était pas très compliqué, c’était assez logique. »
Ogier : « Je n’ai pris aucun risque surtout sur la neige. Le choix de pneus était clair, il fallait partir en slicks. Pas de soucis. »
Sordo : « Je suis content du choix de pneus. Ce n’était pas si mal même si ça bougeait un peu alors que sur la neige nous n’avons pas pris de risque. Je sais que Evgeny n’a pas de slicks, donc on va voir. »
Novikov : « J’avais deux clous et deux neiges, c’était bien au milieu sur la glace, mais j’ai perdu sur le reste. Mais aujourd’hui, c’était bien. »
Hirvonen : « J’étais trop prudent à de nombreux endroits, c’est vraiment mauvais. Les freins ont surchauffé à la fin. »
Latvala : « Encore plein de spéciales comme ça, là j’aime bien. Maintenant je suis en confiance. »
Hänninen : « C’est vraiment très joli et rapide. Nous avions quatre pneus neige, décision intéressante, nous avons perdu beaucoup de temps, mais nous avons beaucoup appris. Demain est nouvelle journée. »
Bouffier : « J’ai fait une belle erreur. Avant d’arriver sur la neige, j’ai entendu les clous partir donc ça n’a pas servit à grand chose. C’est sympa de rouler un peu sur le sec même si on avait des pneus neige. »
Ostberg : « Je pense que nous avons fait une bonne spéciale. Nous avions définitivement les mauvais pneus. J’apprend beaucoup. »
Prokop : « C’était très glissant encore, plus que celle d’avant. La spéciale était quasiment sèche, sauf cinq kilomètres de glace. »
Maurage : « Je ne sais pas du tout ce que ça va donner. La descente c’était l’enfer avec les quatre clous. Les pneus sont morts, c’était chaud. »
Chardonnet : « C’était pas mal, nous avons trouvé un bon rythme avec les clous sur l’asphalte. Sur la glace, il fallait faire attention car nous n’avions pas trop d’adhérence finalement. »

(Classement) ES13-Sisteron – Thoard (36,70 km)

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 30/01/2013