Ajaccio-Nice

 

26-05-2013-22-58-48.png

26-05-2013-23-04-05.png

 

Les buts : Ajaccio - Nice 0-2

 

 

 

 

Nice en Ligue Europa !

 

 

A la faveur de sa victoire à Ajaccio (0-2) lors de l’ultime journée de Ligue 1, Nice profite du match nul entre Lille et Saint-Étienne (1-1) pour décrocher la 4e place, qualificative pour la Ligue Europa.

Ajaccio - Nice 0-2
Nice : Cvitanich (51e), Bauthéac (77e)

Le nouveau stade de Nice, l'Allianz Arena connaîtra le goût de l’Europe dès sa première saison. C’est le principal enseignement à tirer de la rencontre entre Ajacciens et Niçois, pour le compte de la 38e et dernière journée de Ligue 1. En s’imposant sur la pelouse du Stade François-Coty (0-2), les Aiglons profitent du partage des points entre Lille et Saint-Étienne (1-1) pour grappiller deux places et s’ouvrir les portes de la Ligue Europa. De son côté, Ajaccio se maintient en clôturant sa saison à la dix-septième place, juste au-dessus de la zone de relégation.

La rencontre entre les deux formations commençait pourtant sur un très petit rythme, avec des Ajacciens qui prenaient les premiers l’initiative. Positionné à la pointe de l’attaque corse, le jeune (21 ans) Andy Delort trouvait quelques situations de tir. Mais ses tentatives trouvaient les gants de David Ospina (18e), le portier niçois, ou n’attrapaient pas le cadre (12e). Peu dangereux, les Azuréens se contentaient de faire tourner la balle, selon un plan de jeu bien défini, visant à user leurs adversaires. La première banderille des hommes de Claude Puel n’intervenait qu’à partir de la demi-heure de jeu, sur une tête de Fabrice Abriel (31e), non cadrée.

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Didier Digard appuyaient sur l’accélérateur. Et Dario Cvitanich bénéficiait d’une passe en retrait mal ajustée par Felipe Saad vers son gardien pour éliminer Ochoa et marquer dans le but vide (0-1, 51e). Une aubaine. Dominés dans l’impact physique, les hommes d’Albert Emon ne parvenaient pas à réagir malgré les entrées de Sigamary Diarra (70e) et Frédéric Sammaritano (79e). Nice en profitait pour tuer le suspense par l’intermédiaire d’Éric Bauthéac, bien servi sur un centre en retrait de Kolodziejczak (0-2, 77e). Les Aiglons retrouvent l’Europe après seize ans d’absence.


L’homme du match :
Dario Cvitanich, l’attaquant de l’OGC Nice, a inscrit le premier but de la rencontre en vrai renard. Sur une passe en retrait un peu molle de Saad pour Ochoa, l’Argentin a flairé le bon coup pour récupérer le cuir, éliminer le portier ajaccien et marquer son dix-neuvième but de la saison. Ce qui lui permet de terminer la saison à la deuxième place du classement des buteurs, à égalité avec le Stéphanois Aubameyang.

On n’a pas aimé :
L’attaque ajaccienne, emmenée par le jeune Andy Delort, qui connaissait sa première titularisation en Ligue 1, n’a jamais réussi à mettre  mal la défense niçoise. Ni Chahir Belghazouani ni Benjamin André n’ont pu lui apporter une assistance sur le flanc de l’attaque corse, dépassée par l’impact physique de la charnière Civelli-Pejcinovic.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 27/05/2013