Eric Roy : « Des gentils garçons… »

Nissart06
Nissart06

le 07/11/2011 à 00:20 Citer ce message

Eric Roy : « Des gentils garçons… »

06/11/2011

L’entraîneur du Gym s’agace d’accumuler, match après match, la même frustration et les mêmes regrets. « Ça me gonfle car ça ne change pas ».

Eric, Nice repart du Vélodrome avec une défaite et des regrets. Encore...
J'en ai un peu marre. J'ai l'impression de faire toujours les mêmes analyses. Dans le contenu il y a des choses, On n'est pas inférieur à notre adversaire mais à l’arrivée on perd, donc ça commence à me gonfler. Ce qui m’intéresse, c’est de prendre des points ; ce soir, on repart avec zéro point. Pour gagner des matches il faut marquer des buts. Si on ne le fait pas, on paie cash la première erreur.

Votre équipe a pourtant livré une belle partie...
Dans l’état d’esprit, il n’y a pas grand-chose à reprocher aux garçons, mais on est des gentils garçons. On me dit : "Vous avez une belle équipe, vous jouez bien au ballon, ça va venir..." Mais on a onze points après treize matches. Le foot, ce n’est pas fait pour avoir une bonne équipe ou pour bien jouer au ballon, mais pour gagner des matches. Nous, on frappe les transversales, on perd nos duels avec le gardien… Ce soir, on fait un bon match mais il n’y a pas d'efficacité défensive, pas d'efficacité offensive. Ça me gonfle parce que ça ne change pas. Et si ça ne change pas, on y va tout droit. On a la qualité mais ça ne vient pas. Il va falloir que ça commence à payer car c’est très frustrant.

Quelles solutions ?
Je n’en vois pas d'autre que le travail. Changer les joueurs ? Non… L’entraîneur ? Pourquoi pas, c'est beaucoup plus facile. Quand on manque de chance, il faut savoir la provoquer, faire plus mal à l'adversaire, mais dans le bon sens du terme. On ne gagne pas les matches avec des gentils garçons.

Répondre à ce message